Douleurs menstruelles : que faire contre ça ?

Ce phénomène n’est étranger à aucune femme : les règles et leurs douleurs typiquement reconnaissables qui les accompagnent. Mais d’où viennent au juste ces douleurs ? Pourquoi certaines femmes en souffrent beaucoup plus que d’autres ? Et important aussi : comment rendre ces douleurs plus supportables ?

Le cycle d’un femme qui dure généralement 28 jours, est la conjugaison complexe des hormones. Pendant le cycle, la muqueuse utérine s’épaissit, pour que un éventuel ovule fécondé puisse s’y nicher. Il n’y a pas d’ovule fécondé, alors la femme a ses règles : un saignement mensuel pendant lequel l’utérus se contracte régulièrement, afin d’évacuer la muqueuse et le sang. Ces contractions peuvent causer des crampes douloureuses. Bien que cette douleur soit inoffensive, cela peut être très gênant.

SYMPTÔMES ET MAUX

En général, les douleurs commencent juste avant l’arrivée des règles et durent jusqu’à leur fin. La plupart des femmes ont mal dans le bas ventre mais la douleur peut aussi irradier jusqu’au dos et en haut des jambes. De plus, il y a encore quelques symptômes secondaires qui peuvent survenir :

  • Mal de tête
  • Fatigue
  • Nausée
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Vertige

Beaucoup de femmes indiquent aussi qu’elles se sentent plus facilement tristes ou irritées. La façon dont une femme vit ses menstruations et les maux et douleurs qui vont avec dépend d’une personne à une autre. Ça ne rend pas les choses faciles pour trouver le bon remède. Essayer et trouver la bonne approche pour vous-même est la bonne approche.

QUE PUIS-JE FAIRE?

Il y a plusieurs possibilités pour atténuer soi-même les douleurs menstruelles :

  • Se balader, faire du vélo et bouger : certaines peines s’en sortiront mieux.
  • Se reposer : d’autres femmes préfèrent se reposer.
  • La chaleur : un coussin aux pépins de cerises, un bain chaud ou une bouillotte chaude sur le ventre ou dans le dos peuvent aider.
  • Les massages et exercices de relaxation pour le ventre et le dos : ça fait du bien et ça atténue les douleurs menstruelles.
  • L’orgasme : certaine femmes ont moins mal après un orgasme.
  • Des habitudes alimentaires saines : poisson, légumes, fruit et produits complets au menu et limiter la consommation de café, thé, sucre, sel et alcool peuvent aider.

Mais le moyen le plus connu sont évidemment les calmants. Surtout si les douleurs sont très prononcés et presque insupportable, informez votre médecin ou pharmacien afin de prendre un antidouleur. Les médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens, comme l’ibuprofène ou le naproxen, sont conseillés dans le cas de douleurs menstruelles. Ce sont les plus efficaces pour ces douleurs spécifiques. Le paracétamol aide aussi mais est moins efficace contre les douleurs de règles. L’aspirine est conseillé car elle diminue les saignements.

Pour certaines femmes, les problèmes menstruelles disparaissent après une grossesse. Il n’y a cependant encore aucune explication à cela.

QUAND DOIS-JE ALLER CHEZ LE MÉDECIN ?

Les douleurs menstruelles disparaissent en général d’elles-mêmes. Dans les cas ci-dessous, il est conseillé de rendre visite à son médecin :

  • Si vous avez du mal à supporter la douleur et malgré vos soins, il n’y a pas d’amélioration.
  • Si vous n’aviez jamais de problèmes lors de vos règles mais que soudainement vous en avez.
  • Si la douleur semble différente que d’accoutumé.

Inscrivez vous à notre newsletter hebdomadaire, et recevez un chèque cadeau d'une valeur de 5 € pour votre tout premier achat d’une valeur minimale de 50€.

  • Tout ce qu'il faut savoir sur l'eczéma

    Les problèmes de peau sont toujours délicats. Et encore plus en période estivale, lorsqu'on a envie de profiter du beau temps ! Nous expliquons dans cet article comment prévenir et atténuer les problèmes cutanés, pour un été en toute tranquillité.

    L'eczéma est un terme générique regroupant différents types d'éruptions cutanées. Ce que ces éruptions ont en commun ? Elles se caractérisent toutes par une inflammation de la peau.

    QUELS SONT LES SYMPTÔMES, ET QUELLES SONT LES ZONES AFFECTÉES ?

    L'eczéma peut survenir sur n'importe quelle zone de votre corps. Les symptômes peuvent varier, et leur sévérité diffère d’une personne à l’autre. Les symptômes suivants sont toujours observés :

    • Une peau sèche et squameuse. L’eczéma cause une perte d’hydratation de la peau. Cela peut également se produire sur des zones qui ne sont pas touchées par l’eczéma.
    • Des rougeurs et une sensation de chaleur, le flux sanguin étant plus fort à cet endroit-là.
    • Les démangeaisons (ou prurit) sont hélas inévitables, et parfois sévères sur peau sèche. Se gratter ne soulage que de façon temporaire, et vous remarquerez peut-être que la peau devient plus épaisse et plus rugueuse, à force de gratter les plaies. On résiste donc, d’autant plus que souvent, se gratter ouvre et fait saigner les plaies.

    En plus de ces trois symptômes généraux, l'eczéma peut aussi présenter d'autres caractéristiques externes : par exemple, des cloques liquides qui causent des plaies et présentent un risque d'infection.

    PLUSIEURS TYPES D'ECZÉMA

    Le type d'éruption dont vous souffrez dépend de la cause, de l'emplacement et de la forme de l'éruption :

    • L'eczéma atopique ou constitutionnel est la forme la plus courante. Vous souffrez probablement d’une hypersensibilité héréditaire et congénitale, et d'autres membres de votre famille sont probablement confrontés au même problème. Vous êtes également plus susceptible de souffrir de rhume des foins et d’asthme.
    • L'eczéma de contact est particulièrement fréquent au contact de substances allergènes : latex, métaux et laine par exemple.
    • L'eczéma dyshidrosique (dyshidrose) est une autre variante, se manifestant sous forme d’ampoules démangeantes sur les côtés des doigts et des paumes des mains. Elle peut aussi se produire sur la plante des pieds.
    • L'eczéma séborrhéique affecte principalement la tête, les plis du nez, la poitrine et les épaules, et se caractérise également par des squames au niveau du cuir chevelu.
    • L'érythrodermie est une forme plus sévère d'eczéma, provoquant une sensation de malaise et nécessitant une hospitalisation. Cette forme provoque des symptômes sur tout le corps, y compris des démangeaisons et un gonflement importants.

    Il est important de savoir que les éruptions cutanées peuvent être aiguës ou chroniques :

    • Lors d'un eczéma aigu, la rougeur diminue après un certain temps. Les plaies se couvrent d'une croûte, puis se désquament.
    • Dans le cas de l'eczéma chronique, les problèmes cutanés persistent. La peau devient plus épaisse et plus rugueuse, et la douleur continue.

    L’HYDRATATION, PRINCIPAL TRAITEMENT

    Si on ne guérit pas de l'eczéma, les symptômes tels que rougeurs et démangeaisons peuvent être soulagés, pour limiter l'impact sur votre quotidien.

    Nous recommandons ce qui suit :

    • Appliquez régulièrement un baume ou une crème hydratante, pour soigner et nourrir la peau et conserver son élasticité. Optez pour des produits sans parfum ni allergène.
    • En cas de démangeaisons, optez pour une pommade apaisante rafraîchissante.
    • Les squames du cuir chevelu peuvent être atténuées grâce à un shampooing antipelliculaire spécial pour peaux sèches.

    En cas de plaies causées par l'eczéma, nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant ou votre dermatologue, qui pourra vous prescrire une pommade spéciale, composée de corticostéroïdes. Cette pommade sera ensuite préparée spécialement pour vous par l'un de nos pharmaciens partenaires.

    LA PRÉVENTION, SURTOUT EN ÉTÉ

    Durant les beaux jours, vous souhaitez naturellement vous promener en short, en jupe ou en tee-shirt, et donc échapper autant que possible aux problèmes de peau.

    Nager quand on souffre d’eczéma ne pose à priori aucun problème, tant que vous n'avez pas de plaies ouvertes ou d'inflammations. L’eczéma n'est pas contagieux du tout.

    Les conseils ci-dessous devraient vous aider à en venir à bout, le secret étant surtout de prévenir le dessèchement cutané :

    • Appliquez régulièrement un baume hydratant et nourrissant, avant de vous baigner et après la douche. Hydratez-vous également la peau avant de vous coucher.
    • Réduisez au minimum le nombre de vos douches. Si possible, ne prenez pas plus de trois bains par semaine, et limitez le temps passé dans l’eau. Utilisez une huile plutôt que du savon et évitez l'eau trop chaude. Enfin, ne frottez pas la peau pour la sécher, mais tamponnez-la plutôt.
    • Si vos mains sont affectées, mouillez-les le moins possible, et séchez vous soigneusement après chaque lavage. Lorsque vous faites la vaisselle ou d’autres tâches ménagères au contact de l’eau, mieux vaut porter des gants.

  • Bien dormir, pour rester en forme

    La santé commence par le sommeil, meilleur allié de notre système immunitaire. C'est particulièrement vrai en hiver. Quel est le lien entre sommeil et santé ? En fait, le manque de sommeil perturbe certains gènes qui agissent sur le système immunitaire. Plus d'informations dans l'article ci-dessous. 

    Système immunitaire

    Notre système immunitaire rassemble tous nos mécanismes de défense, soit l'ensemble de tous les moyens grâce auxquels nous résistons aux virus et bactéries dont nous croisons le chemin. Si nous ne dormons pas assez, les capacités de notre système immunitaire sont diminuées. Par exemple, il a été démontré qu'une personne qui dort trop peu et qui se retrouve exposée à un rhume est plus susceptible de tomber malade qu'une personne qui dort suffisamment.

    Lien entre gènes et immunité

    Une étude comparative menée sur des jumeaux a prouvé l'importance du rôle joué par les gènes. Le manque de sommeil perturberait l'activité des gènes responsables de notre réponse immunitaire. L'étude a également établi que le manque de sommeil affecte nos principaux mécanismes, en particulier le métabolisme et le système cardiovasculaire, mais aussi les inflammations.

    Des enjeux cruciaux

    Quel que soit votre état de santé, si vos nuits sont trop courtes et que vous souffrez donc d'un manque de sommeil chronique, il est temps pour vous d'intervenir. Heureusement, il existe de nombreuses solutions aux problèmes de sommeil :

    • Adaptez votre style de vie et vos habitudes : couchez-vous à des heures fixes, et n'utilisez pas de stimulants avant de dormir.
    • N'hésitez pas à avoir recours aux remèdes alternatifs : huiles essentielles, suppléments nutritionnels ou même traitements homéopathiques.
    • En cas d'urgence, il existe également des médicaments qui peuvent vous aider à vous endormir. Attention, il ne s'agit pas de remèdes anodins : c'est pourquoi leur utilisation doit toujours rester exceptionnelle.

    Si vous dormez mal depuis un certain temps et que vous souffrez de manque de sommeil de façon chronique, il est important de demander conseil à votre médecin. Votre santé est clairement en jeu et il est temps de découvrir peut-être de nouvelles méthodes pour vous aider à retrouver le sommeil.

  • Les superfoods - véritables cocktails de santé ?

    Le terme superfoods, ou super-aliments, est une tendance qu’on retrouve partout dans les articles sur le bien-être, la santé et la nutrition. On pense à tort que cette catégorie d’aliments ne contient que des fruits aux noms exotiques ou des graines introuvables en Europe. En réalité, certains de ces superfoods sont cultivés dans notre propre jardin et peuvent faire parfaitement s’intégrer à notre alimentation quotidienne. Quels sont ces aliments magiques ? Quelles sont leurs effets sur notre santé ?

    De quels aliments s’agit-il ?

    Les « superfoods » sont des aliments regorgeant de bienfaits pour notre corps. Leur composition riche en antioxydants, vitamines, minéraux, oligo-éléments et protéines en fait un véritable cocktail de bien-être pour la santé.

    Parmi les superfoods figurent les fruits (canneberge, baie d'açai, baie de goji, myrtille, grenade, acérola), les légumes (chou frisé, brocoli, ail), les algues et plantes (algue Klamath, spiruline, ginseng, maca, ginkgo), les graines (Chia, chanvre) ou certaines épices. On peut également citer le maté, l’aloe vera ou le quinoa.

    Quels sont les effets sur l’organisme ?

    Ces super-aliments aux propriétés nutritionnelles intéressantes ont de nombreux effets positifs sur notre santé : ils renforcent le système immunitaire, stimulent la mémoire et régulent le taux de cholestérol. Les bénéfices s’observent également à long terme : effet anti-âge, prévention du vieillissement, prévention de certaines maladies telles que la maladie d'Alzheimer ou le cancer.

    Les médecins expriment toutefois leurs réserves : si dans l'ensemble, le corps médical constate l’aspect positif des valeurs nutritionnelles des superfoods, les études n’indiquent en aucun cas que ces aliments constituent une alternative remplaçant un traitement et un suivi médical régulier, surtout en cas de maladie grave.

    La consommation de super-aliments n'est pas une solution à tout : aucun super-aliment ne peut à lui seul répondre à tous les besoins nutritionnels de notre organisme. Rien ne remplace donc la consommation régulière et variée de fruits et légumes. La consommation excessive d'un seul super-aliment est même nocive, comme c'est le cas pour les algues, riches en iode et en sel.

  • Les lentilles : 4 mauvaises habitudes à bannir

    Saviez-vous que presque tous les utilisateurs de lentilles prennent au moins une mauvaise habitude avec le temps ? Du moins, c’est ce qui ressort d’une enquête américaine. Évidemment, notre quotidien agité en est la cause principale. Mais n’oubliez pas qu’un mauvais usage des lentilles n’est jamais sans risque.

    De nombreux utilisateurs souffrent d’yeux secs. Ils démangent, brûlent et piquent terriblement. Bref : c’est très désagréable. Il existe des lentilles en silicone hydrogel qui peuvent prévenir ces désagréments. Mais vous pouvez aussi les éviter simplement en utilisant correctement vos lentilles.

    Car un plus grand danger guette : les infections oculaires, qui peuvent même avoir des dommages permanents. Celles-ci peuvent apparaître lorsque vous n’adoptez pas une hygiène de base avec vos lentilles. En effet, elles deviennent alors un nid à bactéries.

    C’est pourquoi il vaut mieux réfléchir à deux Foix avant de faire l’une des choses suivantes :

    1. Remettre du liquide d’entretien au lieu de le remplacer

    Le liquide peut paraître propre après y avoir conservé vos lentilles pendant une nuit. Mais les apparences sont trompeuses : remplir rapido votre boîte à lentilles avec un peu de liquide est une très mauvaise idée. Vous ne le voyez peut-être pas, mais les micro-organismes sont bel et bien là ! C’est un peu comme faire la vaisselle dans de l’eau sale.

    Remplacez donc chaque fois entièrement le liquide d’entretien. Le matin, videz le liquide d’entretien de votre boîte après avoir mis vos lentilles, rincez-la et laissez-la sécher au cours de la journée.

    2. Porter des lentilles en dormant...

    Vous oubliez peut-être d’enlever vos lentilles avant de vous mettre au lit. Toutefois, ce faisant, vos paupières ne vont pas pouvoir humidifier vos yeux correctement au cours de la nuit. Les lentilles vont en effet absorber toute l’humidité et votre cornée restera couverte. Conséquence : vos yeux vont manquer d’oxygène et seront irrités au matin. Vous devez donc absolument enlever vos lentilles journalières tous les soirs, sans faute !

    Si vous savez que vous risquez de l’oublier, considérez l’achat de lentilles mensuelles, que vous pouvez aussi porter la nuit. Mais vérifiez toujours auprès de notre pharmacien-partenaire que cette solution convient à vos yeux.

    3. ...ou les porter quand vous allez nager.

    Les lentilles sont faites pour bien absorber de l’humidité, afin qu’elles ne durcissent pas et n’abîment pas vos yeux. Cependant, l’eau de la piscine, même avec du chlore, est remplie de bactéries et celles-ci vont s'en donner à coeur joie sur vos lentilles. En outre, vos lentilles vont se coller encore plus près de l’oeil et vous aurez plus de mal à les enlever.

    Pour les mêmes raisons, il vaut donc mieux toujours enlever les lentilles quand vous vous rendez dans un endroit humide. Il n’y a donc pas qu’à la piscine qu’il faut les enlever, mais aussi sous la douche, dans le bain ou dans un sauna.

    4. Ne pas utiliser de maquillage spécial

    On se trompe quand on pense que tous les maquillages sont faits pour les porteurs de lentilles. Au contraire, il est très important quand on porte des lentilles de toujours choisir des produits hypoallergéniques, faits pour les yeux sensibles. Évitez dans tous les cas du maquillage à base d’huile, car celui-ci peut rendre les lentilles grasses.

    Un dernier conseil : n’oubliez pas de toujours enlever vos lentilles avant de vous maquiller ou de vous démaquiller. Ainsi, vos lentilles resteront propres.

    Abonnez-vous à notre newsletter sur pharmaciedesyeux.be & Kenkoo et recevez 15% de réduction sur votre premier achat.